Naïades et autres mollusques bivalves d’eau douce de France

336 pages   |   16,5x24 cm   |   Feuilleter   |   Acheter

Ces bivalves d’eau douce (dont font partie aussi les moules) faisaient autrefois partie du paysage, bien connus des pêcheurs et des enfants qui fréquentaient nos rivières – et qui les fréquentent toujours.
« Ah bon ? Ça existe des moules d’eau douce ? ».
Hé oui, ça existe. Et il en reste encore. Bien loin de l’abondance passée, certes, mais elles sont toujours là.

Les moules d’eau douce dont on faisait des boutons de chemise, des cendriers, des ricochets… Les Anodontes dont on nourrissait les canards. Les Mulettes perlières qui tapissaient le lit des rivières cristallines de Bretagne et du Massif central. Les Cyclades que les enfants s’amusaient à faire claquer sous les doigts. Les Grandes Mulettes dont les bouchers utilisaient les coquilles pour racler la peau des cochons dans le Sud-Ouest.

Alors pourquoi ce livre ? Bien entendu, pour synthétiser des connaissances à l’attention des techniciens de rivières, des gestionnaires d’espaces naturels, des naturalistes passionnés… Mais aussi, pour tous ceux qui ont un jour éprouvé du plaisir à se retrouver seul, sur une berge, à contempler la ripisylve au son intermittent de la Bouscarle. Pour redire combien les moules d’eau douce symbolisent la bonne santé des cours d’eau, ces tout petits bouts de ce monde, qui nous ont tous un jour rempli de bonheur, de béatitude contemplative, à l’ombre des frênes dans les heures chaudes de juillet, à l’aube quand la brume glisse sur la surface plane et courante, en hiver quand les terres semblent figées, au printemps avec une jolie fille… les rivières de France.


La presse en parle

 

lundi 01 janvier 2018   |   "Naïades et autres mollusques bivalves d'eau douce de France"

Magazine Espaces Naturels« (…) L'auteur rend hommage à ces mollusques méconnus et propose une véritable excursion à la rencontre d'espèces indispensables à la préservation des milieux aquatiques. (…). »