Promenade géologique à Toulouse

34 pages   |   11,5 x 24 cm     |   Acheter

À l’arrivée des Romains à la fin du 2ème siècle avant J.-C., il existe une cité celtique de Tolosa, dispersée en plusieurs sites un peu éloignés de celui choisi au début du 1ersiècle après J.-C. pour y fonder la nouvelle cité gallo-romaine de Tolosa, exceptionnellement enceinte de murailles. En 507, après la défaite des Wisigoths à la bataille de Vouillé, la région toulousaine est intégrée au royaume franc.

À la fin du XIIe siècle, le comte de Toulouse accorde à la population de la ville le droit de s’administrer avec un Capitoulat composé de « Capitouls », élus par les quartiers de la ville pour un mandat d’un an et qui vont diriger la cité jusqu’à la Révolution française…

Très peu industrielle jusque-là, Toulouse profite de la première guerre mondiale et de son éloignement du front pour devenir l’un des grands centres en ce qui concerne l’armement, la chimie et l’aéronautique. À partir des années soixante, le développement de l’industrie aéronautique s’accélère, associé à l’industrie spatiale, faisant désormais de Toulouse une capitale mondiale de l’air et de l’espace.

Aujourd’hui, de nombreux autres secteurs de la recherche se sont développés à Toulouse avec un large spectre de disciplines scientifiques allant des sciences du vivant à l’archéologie en passant par la chimie et les mathématiques.

Quelques points d’intérêts à voir le long du parcours :

• Le Capitole • Le rempart romain • Une maison à colombages • Le Pont-Neuf • La chapelle Saint-Pierre des Chartreux • La basilique Saint-Sernin